Styles - L'Ecole Hollandaise

2 janvier 2015

Au XVIIème siècle, l'école de peinture hollandaise occupe une place toute particulière en Europe. Afin de bien comprendre ce particularisme, il est nécessaire de la replacer dans son contexte géopolitique de l'époque.

Les Provinces-Unies : une république !

Ce que nous appelons actuellement Ecole Hollandaise concerne une zone géographiquement bien plus étendue que les actuels Pays-Bas.  Au XVIIème siècle, ce que l'on appelle alors les Provinces Unies regroupent les actuels Pays-Bas, ainsi que la Belgique et le Luxembourg actuels. C'est un pays riche, commercialement très actif, protestant et... c'est surtout le seul pays européen à ne pas être une monarchie au XVIIème siècle !

Des sujets de peinture inédits

L'orientation politique et religieuse du pays qui n'aurait pu être qu'un détail va en réalité se révéler fondamentale dans la définition des expérimentations picturales. Tandis que les peintres de l'Europe entière se consacrent à la peinture d'Histoire au travers de sujets historiques, mythologiques ou religieux, Les peintres des Provinces-Unies vont sortir de leurs ateliers et faire entrer sur leurs toiles leurs contemporains, non pas les rois et les reines, mais de simples citoyens (partout ailleurs en Europe, on parle de sujets et non de citoyens) et sont ainsi à l'origine de la peinture de genre.

C'est ainsi que des peintres comme Vermeer ou Rembrandt vont représenter des laitières, des paysans mais également des riches Bourgeois. D'autres artistes vont pour leur part se concentrer sur la représentation des natures mortes.

La dentellière, Johannes Vermeer, 1669.





La jeune fille à la perle, Johannes Vermeer, 1665.


La leçon d'anatomie du Docteur Tulp, Rembrandt, 1632.
Un particularisme déjà ancien

Au moment de la Renaissance, la famille Van Eyck réinvente la qualité picturale des tableau en inventant la peinture à l'huile. Cette nouvelle technique rend possible des rendus d'étoffes très fins et très réalistes.

La vierge au Chanoine Van der Paele, Van Eyck, 1632. Musée Groeninge à Bruges.
Encore auparavant, la dynastie de peintres des Bruegel s'était attachée à représenter des scènes de genres montrant ainsi leurs contemporains les plus modestes.

Le portement de croix, Bruegel l'Ancien, 1564.


Dès la fin du XVIème siècle les premiers portraits de Bourgeois apparaissent, notamment grâce à la dynastie de peintres Holbein allemands, mais voyageurs.

Ces nombreuses dynasties rappellent qu'à l'époque moderne, le métier de peintre est encore davantage une question d'atelier et d'hérédité que d'invidualité artistique même si quelques génies de la peinture, ici cités se dégagent.

Conclusion

Le particularisme de la peinture Hollandaise, n'est donc pas propre au XVIIème siècle, mais à une période plus longue. Cette peinture est généralement désignée sous le termes de septentrionale ( c'est à dire du Nord) ou encore de peinture Flamande.


INSTAGRAM - VISITEZ & DECOUVREZ !

© Le coin des arts plastiques. Design by Fearne.