Dans le coin - Mons capitale européenne de la Culture 2015 ! L'exposition Van Gogh

17 mai 2015



L'exposition de Mons au BAM retrace des années de la vie de Vincent Van Gogh méconnues et pourtant non moins essentielles dans son évolution artistique. Il s'agit de ses années d'initiation à l'art, celles qui vont faire de lui l'artiste que tout le monde connaît aujourd'hui.
En effet, sa vocation artistique est relativement tardive car il espère tout d'abord être pasteur, comme son père. C'est ainsi qu'il se retrouve à évangéliser les mineurs de la Région de Mons. Sa carrière d'Homme d'Eglise semblant peu à peu compromise, il se cherche une nouvelle voie et se trouve dans l'art.

L'exposition retrace à la fois sa correspondance avec son frère et ses essais graphiques et picturaux. C'est un travailleur et pour exercer sa main il s'acharne à pratiquer l'art de la copie, notamment de tableaux de Millet dont son frère lui fait parvenir gravures et reproductions, ou encore d'illustrations de mineurs de la région. Il dessinera aussi directement sur la motif cabanes, maisonnettes, mineurs et tisserands en Belgique, mais également dans le Nord de la France, lors de son passage à Courrières.

Son style graphique si caractéristique que l'on lui connaît ne se développe que progressivement. Les premières images qu'il produit sont lisses et de facture satisfaisante mais ne se distinguent en rien de la production de masse ou de la production d'un amateur averti. Patiemment, il s'exerce et tout particulièrement à représenter la figure humaine : l'anatomie et les têtes. Il étudie alors d'abord le cours de dessin de Charles Bargue ainsi que ses exercices au fusain.

Cette exposition remarquable par bien des aspects, l'était tout particulièrement par le fait que pour une fois, ce n'était pas les chef-d'oeuvres de fin de vie qui étaient mis en avant, ceux que tout le monde connaît, ceux d'Auvers-sur-Oise ou du Sud de la France, mais au contraire les réalisations parfois laborieuses de l'apprentissage montrant les tâtonnements de l'un des plus grands artistes du XIXème siècle.
Comme un souffle d'espoir, cette exposition nous rappelle que rien n'est acquis ou inné. Les mots de Malraux y résonnent ainsi merveilleusement : "Le travail n'est rien sans le talent, mais le talent n'est rien sans le travail".



INSTAGRAM - VISITEZ & DECOUVREZ !

© Le coin des arts plastiques. Design by Fearne.