Rodin 2 - L'Apogée

La Porte de l'Enfer, 1880-1917.

En 1877, il se fait remarqué à Bruxelles grâce à l'âge d'Airain. Les accusations de moulage sur nature le sortent de l'anonymat.


L'âge d'Airain, 1877.

En 1880, L'Etat offre à Rodin une possibilité de répondre à ses détracteurs en lui confiant l'exécution de la Porte de l'enfer. C'est sa première grande commande qu'il s'empresse de recouvrir de petites figures afin de ne pas pouvoir être soupçonné de moulage sur nature.

C'est le début d'une période intense de travail dont sortent notamment le Penseur et le Baiser.

Cette Porte destinée au Musée des arts décoratifs qui ne sera finalement pas construit, reste dans son atelier jusqu'en 1900 mais a un rôle important dans sa réputation.

La porte de l'Enfer "dont on parlait toujours, mais qu'on ne voyait jamais" 

va faire de son atelier un sanctuaire de la création, attirer les visiteurs et susciter la reconnaissance de toute une communauté littéraire et artistique.


A partir de 1889, les commandes affluent :

  • Les Bourgeois de Calais, 1884
  • Le Monument à Victor Hugo en 1889 
  • Le Monument à Balzac en 1891



Les Bourgeois de Calais, Calais, 1884.
En sculptant Hugo, le poète national, Rodin devient le sculpteur national.
Malgré leur caractère public, ces monuments furent seulement appréciés par une minorité avertie. Balzac demeura incompris de la majorité.

Toujours en quête d'une reconnaissance plus grande, Rodin organisa des exposition en marge des expositions internationales de 1889 et 1900.


Première exposition personnelle au pavillon de l'Alma en 1900

Affiche exposition 1900.

Après cette exposition, le pavillon est démonté et reconstruit à Meudon sur le terrain de la Villa des Brillants en 1901 où il devient un Atelier et le lieu où Rodin montre ses oeuvres à ses invités. Les années qui suivent, le succès de Rodin s'étend et les reconnaissances nationales et internationales se multiplient. C'est à la fois l'ascension d'un artiste et l'ascension sociale d'un homme.


  • 1902 Grande exposition Rodin à Prague.
    Rencontre avec le poète Rainer Maria Rilke (1875-1926) qui devient son secrétaire du 15 septembre 1905 au 12 mai 1906.
  • 1903  Rodin est nommé Commandeur de la Légion d'honneur
  • 1904  Attiré par les plaisirs d'une vie mondaine, il multiplie les conquêtes, c'est ainsi qu'il rencontre la duchesse de Choiseul qui sera sa maîtresse jusqu'en 1912.
  • 1905 Rodin est nommé membre du Conseil supérieur des Beaux-Arts, puis Docteur Honoris Causa de l'Université d'Iéna.
    Le Penseur est inauguré devant le Panthéon
  • 1906 Rodin est nommé Docteur Honoris Causa de l'Université de Glasgow et membre titulaire de l'Académie des Beaux-Arts de Berlin.
  • 1907 Rodin est nommé Docteur Honoris Causa de l'Université d'Oxford.
    Une première grande exposition consacrée uniquement aux dessins de Rodin est organisée à la Galerie Bernheim Jeune à Paris.
    Exposition de L'Homme qui marche, grand modèle, au Salon de la Société Nationale des Beaux-Arts.


Les dernières années

1911 
  • Exposition des oeuvres de Rodin aux Beaux-Arts de Berlin.
  • Acquisition du groupe des Bourgeois de Calais par l'Angleterre, pour les jardins de Westminster.
  • L'Homme qui marche est installé au Palais Farnese à Rome.


1912 
  • Exposition d'oeuvres de Rodin à Tokyo, au Japon, organisée par la revue Shirakaba.
  • Exposition de dessins de Rodin à la nouvelle bibliothèque de Lyon.
  • Inauguration de la salle Rodin au Metropolitan Museum de New York.


1913 
  • Rodin séjourne à Londres pour l'installation du groupe des Bourgeois de Calais devant le Parlement.


1915 

  • Nouveau voyage à Rome au cours duquel Rodin, choisi pour exécuter le buste du nouveau pape, rend visite à Benoît XV.





  • 1917 : En temps de guerre le gouvernement exclue la possibilité de funérailles nationales.
  • 1919 Le musée Rodin ouvre ses portes au public le 4 août 1919.


Sources Canopé et Musée Rodin

Instagram @helenezeyer

© Le coin des arts plastiques. Design by FCD.