Seconde


Ici, retrouvez tout ou partie des textes officiels.

Préambule commun aux enseignements artistiques optionnels en classe de seconde

Les enseignements artistiques proposés au lycée s’inscrivent dans la continuité de ceux suivis dans le cadre de la formation générale obligatoire (arts plastiques, éducation musicale et chant choral, histoire des arts) enrichie des expériences proposées par des dispositifs d’éducation artistique et culturelle dans de nombreux domaines. En classe de seconde, les élèves qui le souhaitent peuvent continuer de développer cette dimension artistique, composante de leur formation générale. Ils ont le choix entre les arts du cirque, les arts plastiques, le cinéma-audiovisuel, la danse, la musique, l’histoire des arts et le théâtre.
Les enseignements optionnels conduisent les élèves à percevoir et apprécier le rôle, la valeur et la vitalité des arts dans les sociétés du passé comme dans le monde actuel. Ils leur offrent la possibilité de développer, par la rencontre des oeuvres et des artistes, un regard sensible, éclairé et critique sur le monde, d’affiner leur jugement esthétique, d’acquérir des compétences et connaissances techniques, artistiques et culturelles dans chacun des domaines artistiques proposés. Ils visent également à susciter le plaisir que procurent la pratique artistique dans la pluralité de ses formes, la découverte, la création, l’étude, la recherche et la réflexion sur les oeuvres d’hier et d’aujourd’hui.
En classe de seconde, les enseignements artistiques s’inscrivent pleinement dans la formation générale du lycéen. Ils contribuent au développement des compétences orales à travers notamment la pratique de l’argumentation. Celle-ci conduit à préciser sa pensée et à expliciter son raisonnement de manière à convaincre. Ils visent également à éclairer chaque élève sur les choix qu’il doit effectuer en cours d’année en vue de son entrée en cycle terminal. Ils participent ainsi à la construction du projet personnel de formation et d’orientation de l’élève.
Selon des équilibres variables liés à la nature spécifique de chaque domaine étudié, les programmes définissent les compétences visées et les questionnements ; ils identifient les principales situations d’enseignement tout en laissant aux professeurs la liberté d’adapter l’organisation et la progression pédagogiques aux capacités variées des élèves et à leurs attentes particulières. Selon des modalités qui leur sont propres, les enseignements artistiques tirent parti des ressources de l’établissement et des partenaires culturels. Ils peuvent s’appuyer sur les dispositifs complémentaires relevant de l’éducation artistique et culturelle.


Arts plastiques
Préambule spécifique à l’enseignement optionnel d’arts plastiques en classe de seconde

L’enseignement des arts plastiques au lycée a pour principe l’exercice d’une pratique plastique en relation étroite avec la construction d’une culture artistique. Fondé sur la création artistique, il met en relation les formes contemporaines avec celles léguées par l’histoire de l’art. Il couvre l’ensemble des domaines où s’inventent et se questionnent les formes. Dessin, peinture, sculpture, photographie, architecture, création numérique, nouvelles attitudes des artistes, nouvelles modalités de production des images, relèvent du travail des arts plastiques. Ils constituent un point d’appui pour le design.
Prenant en compte cette pluralité de domaines, de langages et de moyens, de processus et de pratiques, il fait découvrir la diversité des oeuvres. Il permet d’appréhender le fait artistique dans sa globalité : oeuvres, démarches et pratiques, contextes et conditions de création, présentation et réception.
En classe de seconde, cet enseignement s’inscrit dans la continuité de celui du collège. Il poursuit le développement des compétences et des savoirs travaillés au cycle 4 et en introduit de nouveaux. Il permet de développer une pratique plastique plus autonome, ambitieuse et aboutie. Mobilisant des situations variées, suscitant des approches diversifiées, il engage les élèves dans une dynamique d’expérimentation, d’exploration, de recherche et d’invention. Encourageant les projets individuels et collectifs, il suscite des expériences sensibles avec la création artistique et nourrit la réflexion sur l’art.
L’enseignement des arts plastiques accompagne les élèves dans leurs choix d’orientation, de la seconde à la fin du cycle terminal, dans la perspective des études supérieures. Les savoirs construits et les modalités pédagogiques propres à cet enseignement enrichissent le parcours des élèves des dimensions créatives, sensibles et culturelles requises après le baccalauréat. Cet enseignement contribue, plus spécifiquement, à consolider le profil scolaire d’élèves souhaitant s’engager vers des études en arts plastiques, arts visuels ou vers des domaines artistiques voisins.
L’enseignement des arts plastiques est conduit par des professeurs spécialistes. S’il n’est pas obligatoire, le partenariat avec des institutions artistiques et culturelles ou des artistes peut être envisagé à l’initiative du professeur. En fonction de ses projets et des opportunités, seul ou dans des actions pluridisciplinaires, il peut notamment tirer parti de ressources de proximité.

Enjeux et objectifs


En classe de seconde, l’enseignement optionnel d’arts plastiques a pour principaux enjeux et objectifs :
  • de développer et d’étayer la pratique plastique et artistique de l’élève ;
  • d’enrichir la culture artistique et d’élargir les représentations culturelles des élèves ;
  • de rendre attentif aux données et aux dimensions sensibles des pratiques plastiques ;
  • de développer de la curiosité pour la création artistique et la culture en général ;
  • d’accompagner l’élève dans les choix qu’il effectue concernant son parcours de formation au lycée ainsi que ceux portant sur son orientation vers les études supérieures.

1. Compétences travaillées

Les compétences travaillées en classe de seconde s’inscrivent dans la continuité de celles du collège. Elles en reprennent les éléments structurants et s’organisent autour de nouveaux questionnements. Elles y interagissent selon des modalités, des articulations et des intensités diverses, liées à la démarche pédagogique du professeur, aux pratiques des élèves ainsi qu’aux projets conduits.

Pratiquer les arts plastiques de manière réflexive
Expérimenter, produire, créer
  • Choisir et expérimenter, mobiliser, adapter et maîtriser des langages et des moyens plastiques variés dans l’ensemble des champs de la pratique.
  • S’approprier des questions artistiques en prenant appui sur une pratique.
  • Recourir à des outils numériques de captation et de production à des fins de création artistique.
  • Exploiter des informations et de la documentation, notamment iconique, pour servir un projet de création.
Mettre en oeuvre un projet artistique individuel ou collectif
  • Concevoir, réaliser, donner à voir des projets artistiques.
  • Se repérer dans les étapes de la réalisation d’une production plastique, en anticiper les difficultés éventuelles pour la faire aboutir.
  • Faire preuve d’autonomie, d’initiative, de responsabilité, d’engagement et d’esprit critique dans la conduite d’un projet artistique.
  • Confronter intention et réalisation pour adapter et réorienter un projet, s’assurer de la dimension artistique de celui-ci.

Questionner le fait artistique
  • Analyser et interpréter une pratique, une démarche, une oeuvre.
  • Se repérer dans les domaines liés aux arts plastiques et situer des oeuvres dans l’espace et dans le temps.
  • Établir une relation sensible et structurée par des savoirs avec les oeuvres et s’ouvrir à la pluralité des expressions.
  • Interroger et situer oeuvres et démarches artistiques du point de vue de l’auteur et de celui du spectateur.
Exposer l’oeuvre, la démarche, la pratique
  • Prendre en compte les conditions de la présentation et de la réception d’une production plastique dans la démarche de création ou dès la conception.
  • Exposer à un public ses productions, celles de ses pairs ou celles des artistes.
  • Dire et partager sa démarche et sa pratique, écouter et accepter les avis divers et contradictoires.
  • Être sensible à la réception de l’oeuvre d’art, aux conditions de celle-ci, aux questions qu’elle soulève et prendre part au débat suscité par le fait artistique.

2. Questionnements

Pratiques

Le programme mobilise quatre grands types de pratiques plastiques et artistiques :

  • les pratiques bidimensionnelles (graphiques et picturales) ;
  • les pratiques tridimensionnelles (sculpturales et architecturales) ;
  • les pratiques artistiques de l’image fixe et animée (photographie, cinéma et art vidéo) ;
  • les pratiques artistiques du numérique.

Le professeur tire parti de leur diversité. Il en exploite les spécificités et les possibles hybridations. En fonction du programme et des apprentissages qu’il met en oeuvre, du contexte et des conditions de l’enseignement, il peut les mobiliser séparément, les associer, inviter les élèves à se déterminer par eux-mêmes.

Interdisciplinarité entre les arts

En classe de seconde, l’interdisciplinarité entre les arts (langages, approches, notions en partage ou en dialogue) se limite à une attention ponctuellement portée sur les relations des arts plastiques avec d’autres arts.

Présentation

À partir des domaines d’étude structurant les champs de questionnements, des situations de pratiques et de projets sont à mettre en place. Cet ensemble garantit les éléments communs de la formation en arts plastiques et assure la continuité avec l’enseignement dispensé au collège. Des questionnements à déduire sont associés.
Le professeur n’a pas à les traiter de manière exhaustive. Il opère des choix parmi ceux-ci, en fonction de leur correspondance aux projets développés, aux apprentissages conduits et aux découvertes des élèves.

I. Champ des questionnements plasticiens (au moins 85 % du temps annuel disponible)

Domaines de l’investigation et de la mise en oeuvre des langages et des pratiques plastiques : outils, moyens, techniques, médiums, matériaux, notions au service d’une création à visée artistique

  • La représentation, ses langages, moyens plastiques et enjeux artistiques
  • La figuration et l’image
  • La matière, les matériaux et la matérialité de l’oeuvre

Domaines de la présentation des pratiques, des productions plastiques et de la réception du fait artistique : les relations entre l’oeuvre, l’espace, l’auteur et le spectateur


  • La présentation et la réception de l’oeuvre

Domaines de la formalisation des processus et des démarches de création : penser l’oeuvre, faire oeuvre
  • L’idée, la réalisation et le travail de l’oeuvre
  • La création à plusieurs plutôt que seul

II. Un questionnement artistique transversal : se penser et se situer comme artiste

Le professeur propose, avec souplesse, des études de cas parmi celles mentionnées ci-dessous. Il est possible par exemple, de s’appuyer sur elles pour ancrer une démarche et une pratique sensibles, impulser ou orienter des projets d’élèves, susciter un débat argumenté à partir des productions des élèves ou de la présentation de références artistiques, motiver une recherche documentaire accompagnée ou en autonomie. Il peut également les compléter, les enrichir ou les reformuler.

Études de cas
  • Mobilisation de langages plastiques et maîtrise de techniques : se définir ou s’affirmer fabricant, technicien ou inventeur ?
  • Réponse artistique à une commande publique ou privée, seul ou à plusieurs : être interprète ou exécutant ? Se situer comme assistant, co-auteur ou auteur ?
  • Prolongement, renouvellement ou rupture avec un modèle, une tradition ou un courant de pensée en art : s’inscrire dans une norme ou affirmer une singularité ? Être influencé, suiveur ou innovateur ?
Situations pédagogiques
En classe de seconde, la situation d’atelier est privilégiée. Le projet de l’élève est central qu’il soit individuel ou collectif. Le choix entre ces deux formes de travail est à l’initiative du professeur ou de l’élève. Le professeur en mesure l’intérêt et l’opportunité, en régule la fréquence, l’alternance ou la cohabitation. Quelles que soient les modalités choisies, il stimule l’initiative et l’audace, le potentiel d’invention et la créativité, l’autonomie et la responsabilité, la prise de recul et le regard critique. Observant et accompagnant les pratiques et les démarches des élèves, il introduit progressivement de nouveaux savoirs. Il élargit les approches et apporte de nouveaux outils. Il enrichit et étaye le travail de chacun par des apports techniques, méthodologiques et culturels réguliers. La qualité des réalisations, des projets et des démarches est l’objet d’une attention constante (cohérence entre les intentions et les pratiques, maîtrise des langages, des moyens et des techniques engagés, efficacité des dispositifs de présentation…).

Culture artistique
L’enseignement des arts plastiques articule constamment la culture et la pratique artistiques. Fondés principalement sur l’histoire de l’art, les éléments de culture artistique offrent aux élèves des sources dans lesquelles puiser. Ils constituent des références et des repères communs et ancrent les connaissances. Ils nourrissent l’imaginaire des élèves, irriguent leurs pratiques, développent leur sensibilité. En classe de seconde, le professeur poursuit l’approche conduite au cycle 4, en arts plastiques comme dans la transversalité associée à l’enseignement d’histoire des arts. Il favorise les mises en relation entre les questionnements travaillés dans les pratiques des élèves et des oeuvres de référence observées, certaines étant plus précisément étudiées. Il s’appuie sur des exemples significatifs et variés empruntés au dessin, à la peinture, à la sculpture, à l’architecture, à la photographie, mais aussi aux productions, notamment contemporaines, qui se sont affranchies de ces classifications.

Analyse d’oeuvres
Une méthode d’analyse de l’oeuvre d’art, plus largement de l’image et de la production plastique, se structure dès la classe de seconde. Elle mobilise et croise différentes approches : analyse comparative, questionnement collectif, recherches documentaires, travaux pratiques ou exposés. Elle développe des compétences essentielles : décrire avec un vocabulaire spécifique et précis ; organiser une réflexion selon des axes orientés par des notions plastiques fondamentales (couleur, composition, spatialité…) et sémantiques ; interroger leur traitement pour en dégager le sens. Elle instruit une pensée sur l’oeuvre et les images, et enrichit la pratique plastique dont elle se nourrit constamment. Elle permet de situer diverses créations plastiques entre elles ou en relation avec d’autres arts et d’autres cultures. Elle fait appréhender et comprendre la nature polysémique de l’oeuvre d’art.

Rencontre avec l’oeuvre
La compétence « Exposer », ancrée au coeur de la pratique et des questionnements plasticiens, comme l’étude de la présentation de l’oeuvre et de sa réception par un public, sous-tend le développement et l’aménagement d’espaces et de lieux de rencontre avec l’oeuvre. Ce travail s’opère selon deux perspectives qui, sans se confondre, s’articulent et mobilisent des compétences complémentaires :
  • présenter à un public sa production plastique, dans des formes diverses et comme composante d’une formation plasticienne ;
  • chaque fois que possible, exposer des oeuvres d’art et proposer la rencontre avec l’artiste comme dynamique d’un projet et modalité d’une expérience esthétique, culturelle et sociale ouverte à la communauté éducative.
On veillera donc, même dans des formes modestes, aux équipements (cadres, socles, présentoirs, vitrines, éclairages…) et à l’aménagement d’espaces (murs ou cimaises, visibles d’un public dans le lycée, ainsi qu’à l’adaptation de lieux repérés dans l’établissement ou l’affectation d’une salle dédiée).
Ces démarches sont en outre l’occasion d’ancrer des projets interdisciplinaires. Elles contribuent à l’ouverture de l’établissement sur son environnement. Elles constituent des points d’appui pour de possibles partenariats avec les professionnels des arts et de la culture, notamment dans le cadre des politiques d’éducation artistique et culturelle. Elles invitent l’ensemble de la communauté éducative (élèves, professeurs, parents, partenaires) à faire l’expérience du partage du sensible.


Attendus de fin d’année

1. Compétence : pratiquer les arts plastiques de manière réflexive

Expérimenter, produire, créer
L’élève est capable :

  • de s’engager dans une démarche personnelle, de proposer des productions en deux et trois dimensions, de percevoir et de produire en les qualifiant différents types d’écarts entre forme naturelle et forme artistique ;
  • de choisir ses propres moyens d’expression en fonction d’un projet, d’expérimenter des techniques au service de ses intentions, de tirer parti de ses découvertes et des techniques ;
  • d’appréhender, dans la pratique, le rôle joué par les divers constituants plastiques et matériels, de repérer ce qui dans une forme artistique tient au médium, au geste et à l’outil, d’envisager leurs relations spécifiques dans la pratique de l’image photographique, vidéo ou d’animation (cadrage, mise au point, lumière, photomontage, montage…) ;
  • de trouver des solutions aux problèmes qu’il rencontre, de réajuster la conduite de son travail par la prise en compte de ce qui est susceptible de transformer sa démarche et sa production (hasard, découverte…) ;
  • de prendre l’initiative de se documenter dans le cadre d’un projet (personnel ou collectif), de faire une recherche d’images, de sélectionner et vérifier ses sources.


Mettre en oeuvre un projet artistique individuel ou collectif
L’élève est capable :

  • de porter un projet jusqu’à son terme, de prendre la mesure de l’évolution de sa démarche, du projet initial à la réalisation finale.

2. Compétence : questionner le fait artistique

Connaître
L’élève est capable :

  • de se montrer curieux de formes artistiques et culturelles de différentes époques et zones géographiques.

Expliciter
L’élève est capable :

  • de présenter la composition ou la structure matérielle d’une oeuvre, d’identifier ses constituants plastiques en utilisant un vocabulaire descriptif précis et approprié ;
  • d’analyser une oeuvre en faisant apparaître son intérêt artistique, de l’interpréter d’une manière sensible et réflexive.

Situer
L’élève est capable :

  • de situer une oeuvre dans son contexte historique et culturel en faisant apparaître les principaux systèmes plastiques ou conceptions artistiques dont elle témoigne.
Compétence : exposer l’oeuvre, la démarche, la pratique
L’élève est capable :
  • de motiver ses choix, d’entendre des observations et d’engager un dialogue sur son travail et celui de ses pairs ;
  • d’envisager et mettre en oeuvre, une présentation de sa production plastique ;
  • d’engager, individuellement ou collectivement, un projet d’exposition pour un public.

Instagram @helenezeyer

© Le coin des arts plastiques. Design by FCD.