Ch(art)lotte - Episode 2 : le Radeau de la Méduse de Théodore Géricault par Flavy L.


Cette fois découvrons le chef-d'oeuvre de Théodore Géricault, le radeau de la Méduse. Aujourd'hui exposé au Louvre, découvrez pourquoi il a pu faire scandale en son temps. Son format très grand a en effet choqué. Traditionnellement, il est réservé à la peinture dite d'Histoire, c'est-à-dire les scènes représentants les rois, les empereurs ou les grandes batailles, mais aussi les thèmes religieux et mythologiques. Or le Radeau de la Méduse ne raconte rien de tout cela. Il s'agit d'un fait divers. Le navire La Méduse a coulé. Et ce sont ses survivants qui se trouvent sur ce radeau. Ces survivants sont des citoyens lambdas, ni des rois, ni des reines ou autres figures mythologiques ou religieuses. C'est un des premiers pas pour affirmer la démocratie en peinture. 

En Outre c'est une oeuvre représentative de l'art romantique. 
Bonne écoute !

 Attention Géricault se prononce "Jériko"



Le radeau de la Méduse, Théodore Géricault, 1818-1819, Musée du Louvre, Paris.

Instagram @artsplastiques.perriand

© Le coin des arts plastiques. Design by FCD.